Cambriolage, home-jacking : certaines précautions permettent aux séniors de limiter le risque d’agression à domicile.

Si le bouton d’alerte relié à un centre de surveillance reste la meilleure solution pour donner l’alerte en cas d’agression, certaines précautions permettent de se protéger à titre préventif.

Pour éviter les cambriolages, le ministère de l’Intérieur préconise notamment aux séniors d’équiper leur porte d’une fermeture fiable, d’un judas et d’un entrebâilleur. Il empêchera un malfaiteur de forcer le passage. Attention : certaines personnes se présentent à domicile en usurpant une fausse identité (employé du gaz, de l’électricité, etc.). Il faut impérativement leur demander de présenter une carte professionnelle, un ordre de mission ou un justificatif d’intervention avant de débloquer l’entrebâilleur. En cas de doute, gardez la porte close.

Système d’alarme et protection des serrures : des gestes qui sauvent

Sans transformer sa maison en blockhaus, mieux vaut en protéger l’accès grâce à des équipements techniques adaptés : volets, grilles, éclairage automatique intérieur/extérieur, etc. Le ministère de l’Intérieur souligne l’efficacité des systèmes d’alarmes ou de protection électronique comme la télésurveillance. Pour renforcer leur sécurité, les séniors ont également intérêt à changer les serrures lorsqu’ils emménagent ou s’ils ont perdu des clés.

Quand ils sont à domicile, la porte d’entrée doit rester fermée à double tour. Il ne faut pas laisser une clé sur la serrure intérieure d’une porte vitrée. Les fenêtres ouvrant sur la voie publique doivent rester fermées. Enfin, mieux vaut ne rien laisser traîner dans le jardin : les cambrioleurs utilisent souvent les objets qu’ils y trouvent (échelle, etc.) pour s’introduire dans les locaux. Durant l’été 2016, à Tarare, dans le Rhône, une binette a même été utilisée pour forcer une porte d’entrée !

Avec le N°1
de la télésurveillance
en France(1)

Etre rappelé(e) au

Numéro utilisé uniquement pour présenter nos offres. Plus d'informations