Si on espère tous éviter d’être victime d’un cambriolage, il faut néanmoins anticiper le préjudice. Le meilleur moyen est de prendre des clichés de ses biens de valeurs pour pouvoir les présenter lors du dépôt de plainte.

En cas de cambriolage, il est important de fournir aux forces de l’ordre des photographies exploitables. Pour que ce soit le cas, la direction générale de la police nationale préconise les dispositions suivantes :

1 : Les appareils photo numériques doivent être configurés avec la résolution la plus fine possible. Les clichés pris en couleur.

2 : Un seul objet doit apparaître sur chaque photographie.

3 : Les lumières directes et/ou naturelles sont déconseillées. Mieux vaut privilégier une lumière ambiante fournie par des éclairages artificiels placés autour de l’objet. La lumière doit être neutre.

4 : Le fond de la photographie doit être uniforme et si possible blanc.

5 : Les objets en 3 dimensions (sculptures, meubles, etc.) sont à prendre sous plusieurs angles (haut, face et profil). En revanche, les objets plutôt plats (tableaux, montres, etc.) doivent être photographiés de face.

6 : Les détails marquants (position du poinçon, signature d’un tableau, traces de réparations, etc.) sont à saisir en gros plan.

7 : les chaînes, colliers et bracelets disposant de fermoirs sont à photographier ouverts et horizontalement, les boucles d’oreilles individuellement (sans socle ou présentoir, ni coffret).

8 : Pendentifs et colliers doivent être pris en gros plan avec les textes qui peuvent y être gravés.

9 : Les meubles doivent être photographiés portes et tiroirs fermés et avec suffisamment de recul pour les voir de face.

10 : Il faut zoomer sur les détails de marqueterie et, le cas échéant, faire apparaître un coin des plaques en marbre afin d’en révéler le veinage et/ou les particularités.

Avec le N°1
de la télésurveillance
en France(1)

Etre rappelé(e) au
du lundi au vendredi de 8h à 20h30
et le samedi de 8h à 18h

Numéro utilisé uniquement pour présenter nos offres. Plus d'informations