Défenestrations, suffocations ou chutes : les accidents de la vie courante (AcVC) sont variés. Tous les ans, ils sont à l’origine de 20 000 décès dont les trois-quarts concernent les personnes âgées. Quant aux enfants entre 1 et 4 ans, ils représentent 12% des 566 morts par noyade.

Chaque année, l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (Inpes) recense 20 000 morts par AcVC, ces accidents de la vie courante qui surviennent au domicile, sur les aires de sport et de loisirs ou à l’école. Les décès dus aux AcVC sont 5 fois plus importants que ceux causés par les accidents de la route et touchent les personnes âgées dans les trois-quarts des cas. Sur environ 10 000 morts par chute, 80% ont plus de 75 ans, selon le dernier Bulletin épidémiologique hebdomadaire. Les plus jeunes ne sont pas épargnés : parmi les 566 morts par noyade accidentelle, 12% des victimes étaient des enfants âgés de 1 à 4 ans.

Plus de 10 millions de blessés par AcVC ont eu recours au soin

Le Baromètre Santé de l’Inpes révèle également que la fréquence des AcVC a augmenté parmi les 15 à 75 ans, passant de 5% en 2005 à près de 8% en 2010. Selon les dernières données de l’Institut, 11 millions de blessés par AcVC ont eu recours au soin, 4,5 millions se sont rendus aux urgences et 500 000 ont été hospitalisés.