70,5% des ménages restent sans nouvelles de leur plainte pour cambriolage dans le logement et 32% la considèrent «totalement inutile». En ce qui concerne l’assurance, l’indemnisation est jugée «plutôt satisfaisante» dans 18% des cas.

Plaintes et demandes d'indemnisations : à quoi aboutissent-elles dans les faits? Selon l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP) en partenariat avec l'Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE), 93% des ménages victimes d’un cambriolage avec vol dans le logement, se sont rendus à la gendarmerie ou dans un commissariat. Une fois sur place, près de 88% ont porté plainte, environ 5% ont fait un signalement de type «main courante» et 0,6% se sont déplacés sans faire de déclaration.

Dans 70,5% des cas, les ménages ayant déposé plainte pour l’acte de cambriolage ont affirmé ne pas avoir eu de nouvelles par la suite. Un peu moins de 8% d’entre eux ont été informés du classement sans suite de leur plainte, environ 9% sont au courant qu’une enquête est en cours et plus de 10% savent qu’une enquête est terminée.

56,2% des ménages ont déclaré le sinistre à l’assurance. Lorsqu’ils ont répondu aux dernières enquêtes «Cadre de vie et de sécurité», 6,4% n’avaient pas obtenu d’indemnisation, près de 3% avaient un dossier en cours et plus de 46% avaient été dédommagés.

A la vue de ces chiffres il est important de se protéger pour diminuer au maximum les impacts d’un possible cambriolage.