Ces quelques mesures vous permettront d’améliorer sensiblement la protection de votre bien.

En 2014, les cambriolages de résidences secondaires ont progressé de 41,3% en zone police et légèrement baissé en zone gendarmerie (- 3,2%), selon les chiffres de l'Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP).

Protéger sa résidence secondaire : privilégier les serrures A2P

Pour vous protéger, la première mesure à prendre est de vérifier la résistance de votre huisserie et de troquer vos anciennes serrures contre des modèles résistant aux effractions.

Donnez la préférence aux modèles dits « A2P 3 étoiles ». Ces serrures à 3 points de condamnation sont conçues pour résister à l’effraction durant 15 minutes. Face à cette difficulté, même chevronné, un cambrioleur aura tendance à passer à une maison moins bien défendue.

Adopter les bons réflexes pour se prémunir de tout risque

Avant de quitter votre résidence, vérifiez que tous les ouvrants (volets, etc.) sont clos et renforcez-les, par exemple à l’aide de barres de sécurité intérieure. Protégez aussi les fenêtres vulnérables avec une grille aux barreaux séparés de 12 cm au maximum.

Essayez de dissimuler les signes d’absence, en installant des lampes à minuterie aléatoire donnant l’illusion que votre résidence est toujours occupée. En revanche, débranchez les équipements électriques non utilisés et coupez l’eau pour limiter les risques de sinistre.

Côté jardin, protégez votre propriété avec un grillage ou une haie fournie ou piquante. Avant de partir, vérifiez que des outils ou une échelle ne traînent pas et que l’abri de jardin comme le portillon d’entrée sont bouclés à triple tour.

Enfin, pensez à installer un système de télésurveillance. Pratique et opérationnel 24 heures/24, il fonctionne même en l’absence de ligne téléphonique.

Avec le N°1
de la télésurveillance
en France(1)

Etre rappelé(e) au

Numéro utilisé uniquement pour présenter nos offres. Plus d'informations