Dans les faits, oui ! Mais en analysant de plus près on remarque que certaines personnes sont plus visées que d’autres. Une étude réalisée par l’ONDRP (l’Observatoire National de la Délinquance et des Réponses Pénales) a démontré que les malfaiteurs choisissaient soigneusement leurs cibles avant de passer à l’acte.

Cambriolages : des victimes ciblées selon leurs possessions

Premier cœur de cible, les couples actifs aux revenus moyens ou supérieurs. Ils constituent une proie facile pour les cambrioleurs, ils connaissent un taux de victimation de 5,3%*. Une vérité de La Palice : plus on possède, plus on attise les convoitises.
La stratégie la plus connue des voleurs est le repérage. Avant l’acte, les malfaiteurs rôdent plusieurs jours aux alentours des beaux quartiers et guettent tout signe de richesse. Pour éviter de donner envie, bien sûr on ne vous conseille pas de vivre caché mais de faire attention aux personnes malintentionnées qui ne semblent pas résider dans votre quartier.

Les maisons isolées visées plutôt que les appartements

Deuxième cible privilégiée par les voleurs, les grandes maisons, elles sont 5.3%* à avoir été visitées. Généralement situées dans des quartiers résidentiels éloignés du centre-ville et réputées pour leur calme, ces endroits laissent souvent présager la présence de nombreux objets de valeurs. De plus, elles sont souvent délimitées par de grandes clôtures qui réduisent la visibilité et ne permettent pas de ce fait aux voisins de détecter la moindre tentative de cambriolage. Les appartements connaissent eux un taux moins élevé mais néanmoins important de 4,2%*. Même s’ils sont souvent protégés par une unique porte sécurisée qui certes freine l’accès aux éventuels voleurs, cette mesure reste cependant souvent insuffisante.

Dernière zone de prédilection, les banlieues. Elles connaissent des risques de vol élevé avec un taux de cambriolage qui atteint 5,4%*. Cela est dû à la proximité des habitations qui simplifie la mission des voleurs qui peuvent aisément passer d’une maison à une autre sans se faire repérer.

Pour éviter toute tentative de cambriolage, il est conseillé de s’équiper d’une alarme télésurveillée, adaptable aux maisons comme aux appartements.

*Source : enquêtes « Cadre de vie et sécurité » 2007-2014, traitement ONDRP

Avec le N°1
de la télésurveillance
en France(1)

Etre rappelé(e) au

Numéro utilisé uniquement pour présenter nos offres. Plus d'informations