Quelques précautions d’usage vous permettront de faire la fête en évitant qu’elle ne tourne au drame.

Les bougies et les guirlandes contribuent à la magie de Noël, mais on oublie souvent que ces décorations représentent un danger d'incendie.

Pour limiter les risques occasionnés par les bougies, placez-les toujours sur une surface stable, dans un porte-bougie ignifugé (surtout pas de plastique ou du bois !) et en évitant de les mettre à proximité d’un environnement à risque : rideau, compositions florales sèches, etc.

Evitez de laisser les enfants seuls dans une pièce où des bougies brûlent et mouchez-les lorsque vous quittez la pièce ou avant de vous coucher.

Environ 20% des guirlandes électriques testées par la DGCCRF (Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes) en 2013, présentaient un risque de sécurité. Aussi, n’achetez qu’un modèle estampillé « CE ».

Pour éviter les risques de court-circuit, assurez-vous de la fiabilité de votre branchement, ne reliez pas une rallonge à une autre rallonge et débranchez les guirlandes lorsque vous n’êtes pas là pour les admirer.

Prenez garde aux « cierges magiques » qui projettent des étincelles, car un sapin « floqué », c’est-à-dire recouvert de neige ou de givre artificiel, peut s’embraser très vite.

En ce qui concerne les éléments de feux d’artifice, n’allumez pas les fusées avec un briquet à gaz, mais avec une mèche spéciale. Ne tentez pas de rallumer un élément qui a fait long-feu. Si aucune disposition réglementaire ne s’y oppose, tirez le feu d’artifice dans un lieu sûr et à une distance suffisante par rapport aux personnes, habitations, véhicules, etc.