Si la perception de l’action des forces de l’ordre s’améliore, de fortes disparités demeurent selon l’âge et la localisation des personnes sondées.

Les résultats 2015 de l’enquête annuelle de victimisation « Cadre de vie et sécurité » de Insee-ONDRP (1) révèlent que 59% des personnes de 14 ans et plus jugent l’action de la police et de la gendarmerie « satisfaisante » ou « très satisfaisante ». Ce sentiment traduit une amélioration de plus de 10 points en un an, après une longue phase de stabilité autour de 48%.

Cette hausse s’inscrit dans un contexte particulier puisqu’elle suit les attentats commis à Paris en janvier 2015. Malgré ce contexte d’amélioration générale, près de 32,5% des personnes sondées jugent encore l’action de la police et de la gendarmerie « peu » ou « pas du tout satisfaisante ».

C’est surtout chez les moins de 45 ans et parmi les habitants des quartiers sensibles que se recrutent les personnes les moins satisfaites par l’action des forces de l’ordre. Toutefois, 55,3% des personnes habitant dans une cité ou un grand ensemble trouvent l’action de la police « satisfaisante » ou « très satisfaisante », soit une amélioration de 13 points par rapport à 2014.

Pour les habitants des autres quartiers, l’indice de satisfaction global est passé de 48,8% à 59% entre 2014 et 2015.

(1) Annuelle, cette enquête durant laquelle 15.484 personnes ont été interrogées, s’est déroulée entre les mois de février et de mai 2015.

Avec le N°1
de la télésurveillance
en France(1)

Etre rappelé(e) au

Numéro utilisé uniquement pour présenter nos offres. Plus d'informations